J’ai trois flash cobra et des déclencheurs. Je vais m’équiper de quelques modeleurs pour commencer une activité “strobist” plutôt en intérieur. En fait cette activité peut s’apparenter à une activité simple de studio avec du matériel léger et mobile. La limite de la photo strobist réside dans la puissance du flash cobra moins forte qu’un flash dédié au studio. En intérieur le portrait jusqu’au “plan taille” voir même le “plan américain” est réalisable. En extérieur, avec l’aide de la lumière ambiante, le “plan moyen” est faisable. De quoi faire de belles images.

Mon premier thème de photographie, un échauffement, sera pour les statues de Lille. De la colonne de la Déesse datant de 1845, l’oeuvre de Théophile BRA, un sculteur douaisien. De la statue de Louis Pasteur inaugurée en 1899. De celle du maire ANDRE, place du concert, inaugurée en 1908 puis volée par l’armée allemande en 1918 et remplacée à l’identique en 1922. De la statue du p’tit quinquin inaugurée en 1902 qu’on ne présente plus. De Léon TRULIN, fusillé le 8 novembre 1915, à l’âge de 18 ans, dans les fossés de la citadelle de Lille, pour des actes de résistance. De Ferdinand FOCH, Maréchal de France. De François Mitterrand près de la gare de Lille Europe. Du monument dédié au pigeon voyageur, à la résistance et à la déportation à celui des maires de Lille, Gustave Delory et Roger Salengro, installé devant la mairie de Lille.