Willian Eggleston est né à Menphis dans le Tennesse. Enfant, il était introverti et aimait le piano, le dessin et l'électronique. A quinze ans il fut envoyé dans un internat scolaire où il paraissait étrange parmi ses semblables du fait qu'il évitait les activités typiquement masculines pour des activités artistiques et l'observation du monde autour de lui. Par la suite, il passa cinq ans à l'université du Missisippi sans jamais passer dans une classe supérieure. 

C’est cependant à l’université que son intérêt pour la photographie a débuté. Pendant sa première année universitaire, un ami lui offrit un appareil photo Leica. Les premières initiatives photographiques d'Eggleston lui furent inspirées par le photographe américain Robert Franck, et par le livre du photographe français Henri Cartier-Bresson : Le Moment décisif.

Le champ d’action photographique de William Eggleston se cantonne à son environnement, le Memphis qu'il a connu. Il commence par immortaliser sa famille, ses amis, son entourage. Eggleston prit des cours d’art et a été amené à l'expressionnisme abstrait par un peintre nommé Tom Young.  Les sujets d’Eggleston sont, en apparence, les habitants et les alentours ordinaires de la banlieue de Memphis et du Mississippi ; des amis, de la famille, des barbecues, des arrière-cours, un tricycle et du désordre ordinaire. La banalité de ces sujets est trompeuse, il y a un sentiment de danger menaçant caché derrière ces images. (source : Wikipédia)